Atteinte du système neuro-végétatif et maladie de Parkinson

Atteinte du système neuro-végétatif et maladie de Parkinson L’atteinte du système nerveux végétatif est fréquente au cours de la maladie de Parkinson. Les symptômes principaux incluent la constipation, les fluctuations tensionnelles (parfois hypotension en fin de matinée et hypertension vespérale) et les troubles urinaires avec au premier plan l’hyperactivité vésicale avec la pollakiurie (envie fréquente d’uriner) et la nycturie (envie nocturne d’uriner). Certains de ces symptômes notamment urinaires peuvent être inauguraux de la maladie et précéder les signes moteurs ainsi que les tremblements. La prise en charge de ces différents symptômes est parfois complexe notamment en ce qui concerne les fluctuations tensionnelles et nécessite d’adapter les autres thérapeutiques (baisse éventuelle du traitement anti-hypertenseur le matin). En ce qui concerne l’hyperactivité vésicale, outre les traitements médicamenteux non dénués d’effets secondaires, un traitement par neuro-stimulation du nerf tibial à la cheville peut être proposé (UROSTIM) et s’avérer efficace avec une bonne tolérance.